ECOUTEZ NOTRE PODCAST COACHING TIPS

LES 7 MEILLEURS CONSEILS DE VIE QUE L’ON M’AIT JAMAIS DONNE.

LE PETIT CARNET OUBLIE

C’était une rencontre improbable et pourtant elle a eu lieu. 

C’était il y a 13 ans. Je faisais, chaque jour l’aller et retour, en TGV,  entre le Nord de la France et Paris. 

Ce soir là je me retrouvé, avec une personne, que je n’ai pas reconnu sur le moment et qui était un philosophe connu avec plusieurs dizaines d’ouvrages à son actif.

Sans titre 6

En rangeant pendant le confinement mes affaires je suis tombé sur un petit carnet noir oublié dans lequel  je consignais mes réflexions, des résumés de lectures…et la synthèse de cet entretien. 

En feuilletant ces pages, la teneur de l’entretien sa richesse me sont revenus. J’ai décidé d’en faire un article à partager. 

Ce soir là le philosophe acceptait de se livrer j’étais avide de conseils et de l’écouter.

Tout avait commencé bizarrement. Nous étions trois voyageurs dans ce qu’on appelle un carré avec 4 fauteuils qui se font face. 

Le contrôleur avait annoncé que la voiture bar était fermée ce qui a fortement contrarié mon voisin. Qui avait soif et faim et rien pour satisfaire ses besoins.

Le petit homme au sourire et aux yeux malicieux nous dit:

“quand on voyage, il faut être prévoyant”. La conversation s’est engagée sur cette drôle de remarque.

J’en suis venu face à ses nombreux conseils, venu à lui demander:

“Si vous deviez me donner 7 conseils de vie, un par jour de la semaine, les plus importants selon vous, lesquels seraient-ils ?”

1.

Lundi

Soyez-vous et ne cherchez pas à convaincre

Sans titre copie 2 1

Il faut parfois toute une vie pour savoir qui l’on est réellement. 

Depuis l’antiquité, toutes les sagesses dans toutes les cultures ont souligné l’importance à s’ouvrir à soi. 

c’est une quête de son identité la plus profonde. 

Commencez votre travail de cette semaine par définir qui vous êtes. Ce que vous voulez pour vous. Écoutez attentivement ce que vous disent votre raison, votre cœur, vos sentiments. Depuis que le monde existe toutes les philosophies dans toutes les époques et sous toutes les latitudes incitent à se connaître soi-même.

Quelles sont vos valeurs ? Toutes ces choses auxquelles vous ne renonceriez pour rien au monde. Ce sont les principes qui guident vos choix. C’est ce qui vous attire comme un aimant.

Quels sont vos rêves ? Qu’aimeriez-vous réaliser ? Qui aimeriez-vous êtes ?

Car si vous ne faites pas ce travail le risque est grand de se laisser happer par des injonctions externes.

Trop de personnes se conforment aux injonctions, normes réelles ou supposées de leur environnement. Qu’il soit professionnel ou personnel. Ou dans l’air du temps, c’est-à-dire éphémère.

N’essayez de ressembler qu’à une seule personne ; vous. Cela s’appelle votre identité qui est unique. Cherchez là et trouvez là.

L’autre versant de cette recherche est de comprendre très vite que vous n’arriverez jamais à convaincre qui que ce soit de quoi que ce soit. Tant nous vivons tous enfermés dans nos certitudes et croyances. C’est un effort inutile.

Par le simple fait d’être vous et le vivre pleinement et de manière positive vous arriverez à emporter l’adhésion. Les arguments, les démonstrations, nous le voyons tous les jours dans tous les domaines n’arrivent à faire adhérer que ceux qui y croyaient déjà avant.

Vous attirerez à vous et pourrez séduire les entreprises qui reconnaîtront des correspondances dans votre identité et la leur. Pas d’inquiétude la rencontre se fera est sur des bases solides.

Tout comme vos futurs, amis, ou clients si vous décidez de créer votre affaire.

Je vois trop de personnes tenter de convaincre qu’elles ressemblent à ce que les autres recherchent. Peine perdue.

2.

MARDI

Enthousiasme

Vous avez le droit de rajouter le mot passion. Certains sentiments sont communicatifs, le rire, la peur, la passion, l’enthousiasme aussi ! être passionné par ce que l’on fait c’est assez personnel comme sentiment. Même si c’est important. L’enthousiasme je le définirai comme la mise en œuvre, comme la manifestation extérieure de votre passion pour ce que vous faites, vous le faites avec enthousiasme.

Nous n’avons qu’une vie.

Quand on s’attaque à chaque journée avec enthousiasme, gourmandise on crée une dynamique, une énergie qui sont communicatives.

L’enthousiasme non seulement vous permettra de libérer tout le potentiel d’action, créativité qui est en vous mais créera autour de vous une ambiance propice à votre bien être, développement et celui de votre entourage.

C’est une émotion tellement agréable et utile. Faites-la vivre chaque jour autant que possible.

Je sais tous les jours ne sont pas drôles ou positifs ; la vie peut être tragique. Tout ça nous le savons toutes et tous. Il ne s’agit pas de nier la réalité. Mais franchement, vous verrez les choses iront beaucoup mieux si vous êtes animés par ce sentiment, le plus souvent possible.

Donc chaque matin en vous levant dites-vous que vous êtes enthousiaste et montrez-le ! Comme tout ça finira par devenir une seconde nature. Au début on se force et 3 semaines plus tard c’est un nouveau comportement bénéfique pour vous et votre entourage !

3.

MERCREDI

Convivialité, chaleur humaine

N’oublions jamais que, par nature, l’être humain est avant un être social. Nous ne pouvons pas vivre seuls reclus, éloignés les uns des autres.

Nous avons besoin, pour vivre, nous développer, prospérer, nous soigner, apprendre, etc. des autres.

Sans titre copie 3 2

Si nous voulons que ces interactions, soient efficaces et que chacune et chacun puisse donner le meilleur d’elle-même ou de lui-même ; nous avons besoin de veiller à ce que ces rapports soient bons.

Il n’y a pas 50 manières de s’y prendre. D’abord traitons les autres comme nous aimerions être traiter. Avec de la chaleur, un véritable intérêt, de l’écoute, des échanges, de la prise en compte des avis et opinions. Du respect et de la considération réelles pour la personne en face de soi.

Tout commence là.

Quand vous appréciez sincèrement les personnes en face de vous, et que vous portez un sujet qui vous passionne (la fameuse passion évoquée plus haut) vous n’avez besoin d’aucune formation de communication. Ne vous inquiétez pas, quel que soit votre vocabulaire, quelque soit votre personnalité votre message passera bien.

Bannissons une bonne fois pour toute, les propos acides, les critiques faciles, le négatif direct ou suggéré. Les jugements sur les personnes, la qualité de leur travail ou que sais-je encore, de manière générale la médisance ne sert à rien. Toutes ces attitudes rabaissent tout le monde en définitive.

Et après on s’étonne que certaines entreprises, services ou équipes dysfonctionnent…

Comme je ne cesse de le dire dans mes remarques sur le management tout finit par se savoir, tout se répète. Et en plus c’est franchement inefficace et contre-productif. Et pourtant c’est le sport national autour de la machine à café.

La convivialité, ensuite, doit s’inscrire dans les rituels en entreprise et dans votre vie sociale. Pas seulement les inévitables séminaires pour cadres, ou les pots de départs à la retraite ou changements de services, les fêtes familiales ou religieuses, c’est bien mais trop conventionnel pour laisser une vraie trace.

Non je parle de ces moments, sans agenda, ni objectif, ni message à faire passer, ni obligatoire, juste le plaisir de se retrouver ensemble, de faire corps.

Le plaisir de se retrouver, pour l’unique finalité de se sentir bien ensemble, sans aucun autre enjeu que celui-là.

 Traitez bien les gens, vous verrez les conséquences sont positives.

4.

JEUDI

Optimisme

Je ne sais pas expliquer si c’est une vertu ou une qualité vraiment humaine. Tant il est difficile de ne pas se laisser submerger par la tristesse parfois, l’incompréhension, le désir de laisser tomber. Car ce qui unie toute l’humanité est la difficulté de vivre. L’histoire est tragique peut être, nos histoires difficiles souvent.

Alain dans le propos sur le bonheur dit « Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme de volonté ».

Sans sombrer dans une attitude naïve, nous avons besoin d’optimisme actif. Seule l’action produit des résultats. Mais pour entreprendre il faut croire en ses chances de succès.

J’ai rencontré, dans ma vie, des personnes cultivées, intelligentes, mais qui n’aboutissaient à aucun résultat tant leur intelligence leur laissait entrevoir trop de difficultés, d’obstacles. Leur anticipation était tellement profonde que l’inaction s’en suivait. Leurs analyses approfondies les conduisaient à la paralysie.

L’optimisme est donc une vertu qu’il nous faut travailler chaque jour tant la tentation de l’inaction et du pessimisme sont forts.

L’optimisme d’entreprendre d’abord, puis l’optimisme de poursuivre malgré les difficultés, les échecs, et même les succès.

5.

VENDREDI

Silence

Notre époque confond communication et cacophonie. Les réseaux sociaux, les interactions continuent grâce aux nouvelles technologies du digital sont en train de tuer le silence est c’est dommage.

Il y a toujours quelque part quelqu’un qui a quelque chose à nous dire.

Il n’y a plus de place pour l’écoute, les échanges vrais, la compréhension tout va trop vite et trop de confusions règne. Plus personne n’a le temps de prendre de recul, de réfléchir avant de parler.

Préservez-vous et essayez une journée, sans toutes ces interactions superficielles. Faites silence, écoutez, prenez du temps pour vous, votre famille, vos proches, pour réfléchir.

Faites taire les rumeurs et fureurs de ce monde. Commencez par vous taire et ne pas alimenter, vos même cette machine.

Faites une place pour vous et votre intimité.

6.

SAMEDI

Constance

Sans titre 5

La constance, c’est porter ses efforts en continu vers le même but, sans se disperser. Souvent les résultats n’arrivent qu’avec le temps.

Pour beaucoup de choses de nos vies il faut du temps ; pour passer et réussir un diplôme, acquérir la maîtrise dans on art ou son métier ou dans tout autre activité humaine.

Le problème principal que nous avons déjà évoqué sous différents aspects notre environnement est très bruyant.

Modes, nouvelles tendances, conseils, normes, injonctions, commentaires, critiques, encouragements…tout cela peut nous faire dévier de notre cap, de la route que l’on s’est choisie, que l’on s’est fixée.

Il convient de toujours faire un effort de clarté avec soi-même suis-je toujours dans mon cap ?  Dans ma voie ?

Le grand problème quand on entreprend quelque chose est que n’étant pas sûr de soi on devient perméable aux conseils externes aux inflexions proposées par ce bruit de fond dont je parlais et qui ne sont pas nous.

Nous sommes, toutes et tous beaucoup trop influençables dans bien des domaines.

Essayer au moins d’aller au bout de ce que nous avons décidé et comment nous souhaitons le faire avant de changer, de modifier ou d’infléchir. Mes meilleures ventes de livres se sont réalisées sur des sujets que mon éditeur me déconseillait d’aborder et dont la tonalité ne lui plaisait pas. Au début content d’être publié j’écoutais tous ces conseils et je ne comprenais pas que ça ne fonctionnait pas comme je l’espérais. Le jour où j’ai fait des choses qui me ressemblaient complètement ça a changé, le succès est venu.

7.

DIMANCHE

Responsabilité

La responsabilité n’a pas bonne presse dans notre culture. On l’assimile souvent à la responsabilité de la faute commise et donc la culpabilité puis la sanction. Pas étonnant que nous constations partout des personnes qui tentent par tous les moyens l’irresponsabilité.

Sans titre copie 6

Soit en se réfugiant derrière des procédures administratives tatillonnes, soit en respectant scrupuleusement les processus afin de se couvrir même si le processus en question n’est pas adapté à la situation.

Parfois c’est la non décision qui l’emporte ; surtout ne prendre aucun risque de peur de se voir reprocher quelque chose.

Or si nous voulons progresser, en temps qu’individu nous devons prendre et assumer nos responsabilités. D’abord sortir de ce poison qu’est la victimisation et prendre son destin en mains. Si nous échouons, avons des difficultés ça n’est pas la faute des autres, du contexte, du temps, des lois, de la conjoncture. Mais nous devons en prendre la responsabilité.

Sans cette prise de responsabilité individuelle nous ne pouvons jamais regarder la réalité en face, en tirer les leçons, changer les choses et progresser. Nous avons un devoir d’amélioration.

Ensuite nous avons une responsabilité collective. Tout ce que nous faisons, disons, pensons à un impact sur notre environnement. Nous devons toutes et tous assumer la responsabilité des conséquences de nos actes sur notre environnement qu’il soit écologique ou humain.

CONCLUSION

Le temps c’était suspendu tant nous étions mon compagnon de voyage et moi-même fascinés par la leçon de philosophie et d’humanité intemporelle dont nous venions de bénéficier.

Le ralentissement du train, le bruit de son freinage, les annonces de la fin du voyage mirent un terme à cette conversation.

Il n’y a pas de hasard que des rendez-vous. Ce jour-là j’avais rendez vous avec certains concepts dont je me rends compte aujourd’hui qu’ils ont influencé ma vie.

Nous nous sommes quittés, et plus jamais ni revus ni croisés à nouveau. C’était une rencontre unique comme il en existe beaucoup dans nos vies. Unique à bien des égards.

J’en ai fait un article que j’ai le plaisir de vous soumettre aujourd’hui.

J’espère que vous y trouverez une source d’inspiration comme moi à l’époque.

 

2 réflexions sur “LES 7 MEILLEURS CONSEILS DE VIE QUE L’ON M’AIT JAMAIS DONNE.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela devrait vous intéresser

La vieille dame et son chat

Révéler notre part d’humanité Chaque jour, pour me rendre à Courbevoie, j’empruntais la ligne 13 du métro. Entre Chatelet et le métro

Pourquoi faut-il se méfier de son expérience ?

Nos biais cognitifs nous font surestimer certaines données et en sous estimer d’autres. Dans la prise de décision nos expériences passées prennent une place trop importantes. Alors que se concentrer sur le processus permettrait une meilleure prise de risque.