ECOUTEZ NOTRE PODCAST COACHING TIPS

La préparation mentale à l’action

Que nous le voulions ou non notre mental nous prépare à chaque action que nous entreprenons.

Toute la question est de savoir si le résultat est à la hauteur de nos espoirs et attentes.

Un peu comme un jeu de hasard beaucoup de personnes répondraient que le résultat des actions qu’ils entreprennent est aléatoire, parfois très satisfaisant, parfois moins et parfois pas du tout. Sans que pour autant une leçon soit tirée de cette dispersion des résultats.

Si l’on considère pèle mêle que le hasard, la chance, le contexte, les autres, la compétence, le savoir-faire ont un impact sur les conséquences de nos actions nous minimisons parfois notre pouvoir d’influence sur le résultat de nos entreprises.

Nous ignorons souvent, qu’inconsciemment notre mental nous prépare, à sa façon, à nos actions.

La deuxième question qui vient juste après est celle de la prise de contrôle ou la maîtrise de ce processus de préparation mentale à l’action. Puisque de toute façon elle existe autant en devenir l’auteur conscient et volontaire.

1.

Le schéma inconscient

Imaginons un instant une action particulière que nous devons entreprendre :

  • Un entretien client important
  • Un entretien professionnel avec un enjeu
  • Une prise de parole en public
  • Une négociation commerciale
  • Une opération chirurgicale subie
  • Une décision sur un sujet qui aura un impact sur notre vie
  • Une compétition sportive

Les choses vont se passer ainsi ; selon une progression indiquée. Un certain nombre de choses vont se produire juste avant le passage à l’action et qui auront une influence majeure sur la façon dont notre action va commencer puis évoluer tout au long de son déroulé.

 

Copie de lambiance fitness park 2

Si le sujet laisse « naturellement » ce processus s’enclencher il va devenir le jouet d’influences internes, non maîtrisées.

Ses croyances limitantes, expériences passées similaires positives ou non, présupposés sur le résultat de l’action à venir, focalisation sur le résultat, vont venir influencer la performance globale.

Le schéma, dés lors ressemblera à celui-ci.

 

preparation mentale

2.

La conscience et l'attention des atouts majeurs de l'action.

La conscience de ce qui se passe ne va pas de soi.

Dans sa perception un individu aura tendance à accorder à son action, si le résultat est conforme à ses attentes, ou parfois au contexte et les circonstances si le résultat n’est pas satisfaisant une place déformée selon les cas.

Or le premier étage de la fusée, si l’on peut s’exprimer ainsi est déjà une prise de conscience des enchaînements internes avant l’action.

A ce niveau de nos développements on peut considérer que la seule prise de conscience nécessite un entraînement tant nous ne sommes pas ou peu habitués à observer ce qui se passe en nous avant ou pendant une action.

Notre attention semblant toute absorbée par le résultat à atteindre et un peu les interactions avec notre environnement.

La bonne nouvelle est que l’attention peut entrer sous notre contrôle, si nous décidons de porter notre attention sur ce que nous pensons, ressentons, notre dialogue interne, nous allons percevoir plus nettement les phénomènes évoqués dans nos schémas simplifiés.

Copie de lambiance fitness park 2 copie 2

Cette phase de la prise de conscience et de la focalisation de notre attention est importante afin de faire émerger des solutions possibles. Tant que le sujet n’est pas convaincu que tout un processus se met en place et influence le résultat aucune évolution n’est possible.

Généralement nos croyances limitantes, nos présupposés apparaissent clairement pour qui veut les voir ; ensuite libre à nous de les conforter où les discuter.

3.

Le schéma de la préparation mentale

Une fois identifiée les éléments et enchaînements de ce processus de préparation mentale automatique on peut y substituer une préparation volontaire et maîtrisée.

Nous pouvons volontairement et consciemment :

  • Provoquer des pensées positives utiles à la réussite de ce que nous entreprenons. Croire déjà en ses chances de réussite.
  • Entretenir un dialogue positif interne utile. « Tu connais ton sujet, ce que tu dis est important pour eux… » par exemple avant une prise de parole.
  • Les émotions qui s’en suivront seront positives, énergisantes et favoriseront une action réussie ; c’est-à-dire qui atteint les objectifs visés.
  • Nous pouvons également pratiquer la visualisation c’est-à-dire utiliser notre capacité naturelle à produire des images mentales. Il conviendra de veiller à ce que ces images soient tournées vers le déroulé de l’action (je me vois en train de parler devant un auditoire attentif et captivé par mon discours, je me vois sur scène à l’aise maîtrisant parfaitement mes effets etc.). Pour un sportif il se verra maîtriser le geste technique de son jeu. Par contre se voir l’action finie sur la plus haute marche du podium est contre-productif et casse contre intuitivement l’intérêt de l’imagerie mentale car on est dans le fantasme et pas la construction d’une action réussie.
  • On déplace notre énergie de l’ici et maintenant l’action qui s déroule dans un futur non encore atteint.
Copie de lambiance fitness park 2 copie 3

Conclusion

La préparation mentale à l’action ne garantit pas le succès ; il y a d’autres facteurs qui entreront en ligne de compte (compétences, savoir-faire, contexte etc.).

La préparation assure que nous ne pratiquerons pas un sport courant qui est celui de l’auto sabotage et la perte de chance de réussir.

La préparation mentale, avant l’action, crée les conditions que nous nous mettons dans les meilleures dispositions pour atteindre nos objectifs.

S’il a été prouvé scientifiquement que les personnes négatives avant un opération chirurgicale avaient nettement plus de problèmes post opératoires complexes ; il est aisé d’en déduire que partir à l’action en se mettant dans les bonnes dispositions accroît nos chances de rétablissement rapide.

La préparation mentale est une méthode facile à mettre en oeuvre, une fois intégrée et expérimentée.

Elle produit d’excellents résultats. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela devrait vous intéresser

La pensée positive est-elle utile?

Le sujet majeur de la pensée positive est le rapport au réel. Selon le mot célèbre « l’histoire est tragique ». La vie des

Le Stress un mal nécessaire ?

Et si nous changions de regard sur le stress? D’abord en nous concentrons sur les moyens d’anticiper le mauvais stress afin de pouvoir mieux gérer le bon stress.