ECOUTEZ NOTRE PODCAST COACHING TIPS

Comment toujours croire en soi ?

Pour tout réussir.

Toute notre vie est cadencée par les avis, opinions, de l’extérieur sur soi.

Et ça commence tôt, dès la plus tendre enfance vous avez les figures d’autorité qui vous entourent qui donnent le la de ce qui sera votre future vie.

Et votre identité par la même occasion.

Vos parents, vos enseignants, votre environnement vont définir par leur opinion l’image que vous avez de vous.

Ces avis finissent par constituer ce que j’appelle la statue intérieure. Un substrat de certitudes assénées par votre environnement que vous avez intégré ; je suis bon dans ceci, j’ai telle ou telle caractéristique, capacité, talent, trait de caractère, ou au contraire je suis nul dans telle domaine, je ne suis pas fait pour…

Mais au fait quelle est la solidité et la fiabilité de tout ça ?

Poser la question c’est déjà y répondre.

Vous connaissez l’expression croyances limitantes ? Tout le monde s’acharne sur « limitantes » sans se poser la question des croyances. On parlera de croyance en religion ; et ce phénomène relève de cette dimension.

Nous croyons dure comme fer en certaines choses.

Mon propos n’est pas de parler de religion mais des croyances que nous avons sur nous-même.

Souvent quand on demande à quelqu’un de se définir personnellement il va nous asséner un certain nombre de vérités. Qui parle ? La synthèse des avis extérieurs intégrés comme vrais ou la personne elle-même ?

Une personne libérée des avis et opinions extérieurs et aussi d’elle-même sur elle-même ?

Nos croyances sont comme une statue de pierre en nous-même ; nous pensons qu’elle est la réalité, une réalité incontestable et d’ailleurs incontestée. C’est pourquoi parler de croyance prend tout son sens.
Car a vrai dire, cette statue composée d’affirmations, de certitudes, d’idées que nous nous faisons, ; est une statue de songes, une statue de rêve que nous entretenons en nous.

C’est une illusion de l’extérieur sur nous, et provenant de nous sur nous-même. Une illusion.

Tout ceci ne serait somme toute qu’une aimable discussion sans lendemain si nous sommes heureux et accomplis dans nos vies personnelles et professionnelles. Après tout quel mal y-a-t-il a se bercer d’illusions sur soi ?

Aucun, rassurez-vous. Beaucoup de personnes vivent comme cela, sans problème apparent.

La question surgira à l’occasion d’une rupture, d’un accident de vie, une réflexion, un sentiment diffus et qui s’amplifie de passer à côté de sa vie.

Un mal être général dont on se demande d’où peut-il bien venir ?

Parfois une difficulté à se décider, à prendre des décisions et s’y maintenir, un décalage entre ce que l’on fait et cette petite voix intérieure qui nous chante une musique divergente.

On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps. A commencer par soi.

 

1.

Se débarrasser des croyances

Sans titre copie 4

La croyance se caractérise par leur caractère non négociable ; on doit l’accepter telle quelle sans la discuter.

Que se passerait-il si vous décidiez une bonne fois pour toute que vous qualifier c’est déjà vous limiter et vous enfermer.

Vous savez comme un sursaut de liberté que vous décideriez de vous donner. Qualifiez-moi autant que vous voulez ça n’a aucune valeur.

Je ne suis pas ce que vous dites de moi, ce que vous pensez de moi.

Évaluez moi, notez-moi comme vous le souhaitez cela n’a pas de signification qui me concerne en tant que personne.

Les neurosciences ont validé le caractère très malléable de notre cerveau, c’est ce qu’on appelle sa plasticité ; chaque être humain a les mêmes capacités potentielles que tous les autres dans tous les domaines.

Certains sauront faire fructifier grâce à un travail acharné et une volonté de fer de vrais talents et d’autres abandonneront en cours de chemins estimant qu’ils ne sont pas faits pour ça.

Vous vous souvenez de cette phrase d’henry Ford souvent citée « que vous pensiez que vous allez réussir ou échouer, dans tous les cas vous avez raison »

On sait maintenant, de manière, prouvée que nous avons toutes les potentialités ; à nous de les faire vivre et se développer.

Rompre avec ses croyances sur soi c’est déjà les questionner, ne pas les admettre sans les avoir soumis à une analyse approfondie de ce que nous sommes vraiment.

Plutôt que parler de ce que nous sommes, qui est déjà une expression qui induit beaucoup d’erreurs. Elle présuppose qu’il existe une vérité nous concernant ; se connaître soi-même serait en quelque sort découvrir cette vérité.

Beaucoup y ont passé toute une vie ; et si la réalité serait plutôt que nous pouvons créer notre destin et devenir ce que nous choisissons de devenir.

Il n’existe aucune croyance en nous qui serait limitante ou aidante. Il n’y aurait que des croyances à valider ou pas.

La vraie liberté est une liberté de destin choisi ; je peux construire la vie que j’ai choisi de créer.

J’admets les croyances qui me sont utiles tant qu’elles le sont, et je me réserve le droit d’en changer en fonction de mes choix.

Fini les croyances limitantes ou aidantes il ne reste que des croyances voulues et choisies en fonction de ce que l’on souhaite faire et devenir.

2.

Réussir c'est atteindre ses objectifs

Si je décide d’assumer la responsabilité de mes choix ; une autre alternative s’ouvre à nous.

Qu’est-ce que je désire ?

Qu’est-ce que je veux faire ? De ma vie, personnelle et professionnelle ?

Sans titre copie 5

Qu’est-ce que la réussite ? Atteindre les objectifs de son environnement ?  Vous connaissez toute cette blague de deux mères qui sont au bord de la piscine et qui parlent de leurs enfants respectifs de 8 & 10 ans ; où sont vos deux enfants ? C’est le médecin qui nage à côté de l’avocat !

Que les parents aient des ambitions pour leurs enfants c’est plutôt réconfortant.

Encore faut-il que ce projet de vie corresponde aux désirs de l’enfant.

Tout le monde connaît cette référence historique de la Grèce antique sur le temple de Delphes avec cette inscription célèbre « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux… »

Je ne suis pas certain que l’auteur de cette phrase voulait parler d’une quête egocentrique de se connaître soi en tant qu’individu unique. Mais plutôt de tenter de percer le mystère de la nature humaine dont nous sommes toutes et tous un élément. De cette connaissance la personne ne peut qu’en ressortir renforcée.

J’aurais plutôt envie de dire que nous devons rechercher quelle est notre voie unique sur cette terre ; quelle parole, quelle production utile allons-nous laisser ?

La réussite sociale avec tous ses apparats de la richesse provoque l’envie. Qui ne veut pas posséder une Ferrari, avoir une vie de carte postale ?

Sauf que partir de ce résultat c’est déjà prendre le problème à l’envers. Ceux qui ont une vie de rêve sont souvent des personnes qui ont cru en ce qu’elles faisaient qui n’était pas nécessairement en conformité avec la pression ambiante.

Ils ont su aller à contre-courant pour créer leur propre voie. Ils sont devenus créateur de leur succès.

D’abord choisir ses objectifs et mettre tout en œuvre pour les réaliser ; sans tenir compte des avis, opinions, conseils.

Réussir c’est atteindre les objectifs que l’on s’est fixé.

3.

L'estime de soi

Sans titre copie

C’est cette capacité à entretenir une image positive de soi ; s’aimer tel que l’on est.

S’aimer, se faire confiance, avoir confiance en soi ; toutes ces attitudes ne vont pas de soi chez tout le monde malgré les apparences.

 

Cette estime se base sur l’appréciation de vos propres compétences, de la valorisation de vos réalisations, et de tout ce qui fait votre personne. Elle vous incite à reconnaître votre potentiel et à ne pas négliger vos capacités.

Si on analyse les parcours de toutes ces personnes qui affichent une réussite insolente.

Elles ont toutes deux caractéristiques identiques :

  • Rien n’a été facile et elles ont toutes connu l’échec (voir article « comment réussir ses échecs »)
  • Mais elles ont conservé l’estime d’elles mêmes, malgré parfois les vents et opinions contraires, elles ont poursuivi leur chemin dans la direction qu’elles s’étaient choisies.

Au lieu de sans cesse analyser vos manques, vos aspects négatifs, vos défauts, vous lamenter des avis et circonstances contraires ; choisissez de vous concentrer sur vos capacités, vos réussites, vos progrès, vos aspirations.

Nourrissez vos projets de positif, fréquentez des personnes positives, des lieux remplis d’énergie positive ; encouragez-vous (personne ne le fera mieux que vous et à propos).
Investissez en vous, développez votre savoir, vos compétences.

Si vous décidez d’emprunter ce chemin, vous verrez il n’y a aucune limite. Vous éprouverez de vraies satisfactions avec un tel état d’esprit ; vos premiers succès ne tarderont pas à surgir.

 

4.

Croire en soi

La nature a horreur du vide ; en début d’article je ne vous proposais rien de moins que de vous débarrasser de vos croyances sur vous.

Or beaucoup d’entre nous ont besoin de croyances pour avancer et se sentir en sécurité.

Sans titre

Et si nous commencions par croire en nous !

Croire en soi. Toujours, tout le temps. Il faut toujours croire en ses capacités et en son potentiel. Surtout dans les périodes difficiles ; quand tout va bien il n’y a pas de place (à tort d’ailleurs) pour le doute. Développez la faculté opposée, apprenez à croire en vous dans la difficulté.

Sans une confiance absolue en vos capacités, vous ne pourrez jamais changer votre vie !

Est-ce que croire en soi garantit le succès ?

Non, il faudra bien d’autres ingrédients.

Beaucoup de jeunes qui se lancent dans l’entrepreneuriat, le sport professionnel, le spectacle… ne réussiront pas.

Par contre croire en eux leur permettra de se lancer, prendre des risques, accumuler de l’expérience ; ils rateront ce premier projet mais ils réussiront sur le long terme. Car croire en soi est le fondement sur lequel le succès se bâtit ; Croire en soi seul ne suffit pas ; mais sans cette capacité le succès est impossible.

Conclusion

Nous avons besoin de positif comme d’air pure.

Si tout est illusion ou relatif ; alors l’important devient le regard que nous portons sur les choses et les évènements.

C’est ce regard qui donne du sens à ce qui nous arrive dans nos vies.

Qui mieux que nous est à même de porter un regard lucide et équilibré, juste sur nous.

Portons notre regard sur nos qualités, notre positif, nos succès, nos talents, notre potentiel, nos capacités.

Estimons-nous à notre juste valeur ; La valeur juste c’est celle que nous décidons de nous donner.

Croyons en notre destin,

Terminez bien cette année 2021 et préparez vos succès de 2022, qui seront grands à n’en pas douter !

 

A retenir

  • Se débarrasser des croyances sur nous-même ; Celles qui nous ont été imposées de l’extérieur et celles que nous nous sommes imposées. Faisons le vide et cassons la statue intérieure.
  • Développer son estime de soi: regarder les aspects positifs de sa personnalité, son potentiel, ses succès, ses capacités.
  • Croyez en vous, votre destin, vos projets, vos compétences, votre réussite. Maintenez cette croyance au plus haut, entretenez là, surtout dans les moments difficiles. Rappelez-vous tout ce que vous avez déjà entrepris.
  • Faites preuve de lucidité : rien n’a jamais été facile pour ceux qui ont réussis, ils ont connu le doute, l’échec, la solitude, la moquerie, les avis négatifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela devrait vous intéresser

Developper son bien-être au quotidien

Grace à 3 initiatives simples Se sentir bien, être joyeux, heureux de vivre, travailler dans la fluidité facilement et avec plaisir. Sentir