COMMENT REUSSIR QUAND TOUT SEMBLE ALLER MAL?

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

ECOUTER LE PODCAST DE L’ARTICLE ICI

Incendies, Virus, crise économique, violences, incertitudes sur l’avenir, plans sociaux actuels et à venir, dette, réanimation, faillites, chômage, réchauffement de la planète, pollution, taux de prélèvement le plus élevé au monde…

Transition écologique, intelligence artificielle, digital, monde à inventer, santé, service à la personne, robotique, big-data, bien être, formation, beaucoup de secteurs (tous ?) vont devoir se réinventer et créer des opportunités.  

En tant que formateur, coach professionnel, je recueille beaucoup de témoignages, j’accompagne les personnes à passer des caps.

Le dilemme se résume souvent à une équation simple. Je ne dis pas facile.  

Subir ou agir. Victime ou créateur de son destin. Sécurité ou prise de risque. Doute ou confiance. Crispation ou fluidité. 

Comment réussir quand tout va mal ? 

D’abord regarder dans la bonne direction. 

Ensuite, changer d’approche. 

Regarder dans la bonne direction

Il y a des secteurs qui progressent et qui ont de l’avenir. Il y a des personnes avec qui il faut travailler. Il y a de l’avenir dans certaines entreprises, secteurs d’activités, certains individus.

1° La France un pays d’entrepreneurs.

Depuis 10 ans la création d’entreprise ne cesse de croître. + 17% en 2018 versus 2017 ; + 17,9% en 2019 de croissance dont un tiers dans l’industrie. 

Toutes les générations sont impliquées. Près de 45% des 18, 35 ans veulent se mettre à leur compte et créer leur entreprise. Les plus de 50 ans, les retraités poursuivent leur activité.

2° Nous inventons

Nous sommes le 3° pays derrière les USA et le Japon en termes de dépôts de brevets et inventions.

3° Le digital, l’intelligence artificielle & les secteurs et métiers d’avenir

 Allez sur le site France Digital pour toucher du doigt le foisonnement de créativité, d’énergie, d’invention, d’agilité des Fintechs et Tech Françaises. Ou faites-vous inviter à la station F. Rien de tel qu’une immersion dans la réalité de certaines Start up Françaises pour ressortir avec un moral d’acier. 

https://stationf.co/fr/

Nous pourrions prendre tous les secteurs un par un et y trouver des entreprises, des groupes d’hommes et de femmes qui sont en train d’inventer la réalité de demain. C’est vrai dans le bâtiment avec des matériaux plus écologiques ; dans le transport avec des véhicules propres etc. 

4° Des acteurs avec des intentions et objectifs positifs et porteurs d’un avenir meilleur

Qu’est ce qui pousse à créer son entreprise ?

59% y voit une solution de ne pas se heurter au chômage. Autres motivations : la liberté (51%), le fait de gagner de l’argent (36%), ainsi que l’aspiration à la création de son emploi et la volonté d’en bâtir d’autres (36%). 

Vouloir faire bouger le monde (60%). 

Un tiers des jeunes entrepreneurs aimeraient bâtir un modèle au sein duquel tous les salariés seraient décisionnaires. 

20% des 18-30 ans souhaitent lancer une société qui créerait du lien social, voire lutterait contre l’exclusion et la pauvreté.

Les raisons de se plaindre, de broyer du noir, d’être pessimiste sont nombreuses. Mais ça n’est pas une réelle nouveauté. Quand on s’intéresse à l’histoire on sait que toutes les époques ont connu leurs drames et difficultés. Est-ce une raison pour ne voir que ça ? 

Pensez-vous réellement que rester scotché dans cet état va vous aider ? Le seul résultat que je vois, tous les jours, est que ça incite à se contenter que ce que l’on a, à ne surtout pas bouger, d’avoir peur et d’attendre.

D’attendre quoi ? Que ce que nous craignons n’arrive. Car ça termine toujours comme ça. L’inaction, sur le long terme coute plus cher que la prise de risque et le mouvement. 

Changer de prisme

1° Être réaliste

Si se lancer était simple…Nous serions tous des indépendants ou chefs d’entreprises riches et prospères !

Ça n’est pas le cas. Notre complexité administrative, réglementaire, notre système social qui a glissé de la solidarité à l’assistanat gratuit sans contrepartie alourdissent les charges des entreprises et créateurs. 

Oui ça sera compliqué. Difficile. Vous serez seul à assumer. Mais à la fin vous serez gagnant. Combien de chefs d’entreprises qui me disent qu’ils en ont bavé mais que si c’était à refaire ils le referaient mais plus vite et plus tôt. 

2° Accepter de sortir du faux confort et des fausses sécurités

Culturellement nous avons été éduqués dans l’amour de l’administration et de son emploi à vie. Dans le culte du CDI. Dans l’amour de la sécurité. 

Pour un jeune qui entre dans la vie active, il est normal de vouloir avoir un CDI afin de faire des projets pour l’avenir. (Condition indispensable afin d’avoir un prêt bancaire pour l’achat de sa résidence).

Une fois cette étape franchie, pourquoi travailler pour les autres quand on peut travailler pour soi ? 

 L’étape entre le CDI et la création d’entreprise est souvent une nécessité imposée de l’extérieur. Licenciement, liquidation de l’entreprise dans laquelle on travaille, plan social, hiérarchique insupportable…Parfois cet élément extérieur est personnel. On ne s’y retrouve plus dans cette vie avec ses évaluations, ses augmentations et promotions aléatoires, ses processus de décisions obscures. 

L’égo joue un rôle non négligeable dans ce processus. Certains sont accrochés à leurs titres, leurs positions, l’enseigne dans laquelle ils travaillent qu’ils jugent valorisants. C’est oublier que tout ceci ne vous appartient pas et est très éphémère. 

J’ai vu dans ma carrière de banquier de terrain des artisans en bleu de travail qui ne payaient pas de mine selon l’expression consacrée qui gagnaient beaucoup, beaucoup, plus que certains cadres dirigeants de grands groupes ou hauts fonctionnaires emplis de leur importance. 

L’un de mes amis ancien barman gagnant un peu plus que le smic a décidé de devenir indépendant. Il est sorti de sa zone de confort a accepté d’apprendre, de beaucoup travailler. Cette année son revenu net sera de 300.000 euros en 2020. Contre un peu plus que le smic 4 ans auparavant. Il n’a pas le bac. 

J’ai choisi volontairement ces deux exemples car ce sont des personnes qui a un moment de leur existence se sont posés des questions, mais sont passés à l’acte. Vue de l’extérieur qui a de la considération pour un jeune barman dans un café, une personne habillée en bleu de travail ?

Là aussi les prés supposés de notre société mériteraient d’être reconsidérés. 

3° Se plaindre, consomme votre énergie inutilement.

90% des gens se fichent de vos problèmes et les 10% qui restent sont contents que vous les ayez. 

Pensez-vous un seul instant que vous lamenter sur les difficultés de votre situation va l’arranger ?

Concentrez-vous sur la solution. Faites au mieux, compte tenu de la situation, pour avancer. 

4° Se faire accompagner 

Passer du CDI ou de la fonction publique à l’aventure entrepreneuriale va déclencher beaucoup de perturbations en vous.

Peur, stress, manque de confiance en soi, difficultés en tout genre. Quand on est victime d’un choc externe il faut à la fois faire son deuil de ce qui arrive et ensuite se mettre en mouvement afin de construire l’avenir. Seul c’est plus compliqué. 

N’hésitez pas à vous faire accompagner.

Par un coach professionnel qui connaît le monde de l’entreprise et saura vous aider à passer à l’action et tenter une aventure où les risques sur le long terme sont moindres que rester dans l’état de salarié avec ce qui devient de plus en plus un faux confort et une sécurité relative. 

Tout est une question de point de vue. Là où beaucoup verront des impossibilités et des difficultés d’autres verront des opportunités. 

Là où certains manqueront de confiance en eux, d’autres moins bien loti au départ agiront et réussiront mieux que les précédents. 

Notre monde a deux réalités qui coexistent. Laquelle souhaitons nous regarder ? Dans laquelle souhaitons nous vivre et prospérer ?

ECOUTER LE PODCAST DE L’ARTICLE ICI

Cela devrait vous intéresser

L’ ATTENTION ET INTELLIGENCE EMOTIONNELLE

L’ATTENTION NOUVELLE COMPOSANTE DE L’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE. Sommaire de l’article Qu’est-ce que l’attention ? Pourquoi avons-nous perdu cette capacité naturelle ? La perte

ETES VOUS APPRECIE(E) A VOTRE JUSTE VALEUR?

Comment Être reconnu(e) à sa juste valeur ?  “Le désir le plus profond de la nature humaine est le besoin d’être apprécié.” – William

ETES VOUS EN ETAT DE CHOC EMOTIONNEL ?

FAITES LE TEST GRATUIT ECOUTEZ LE PODCAST Un choc émotionnel est un évènement qui va fortement vous impacter affectivement.  Aujourd’hui le risque

Laisser un commentaire

Retour haut de page