ECOUTEZ NOTRE PODCAST COACHING TIPS

Changer d’air

Prendre un nouveau départ

Sans titre copie 2 2

Je ne sais pas vous mais les moments que nous vivons nous donnent des envies d’ailleurs, à défaut de changer de vie, de tout plaquer (ce qu’on ne peut que rarement s’offrir) de faire quelque chose pour changer d’air.

 

Larguer les amarres selon une image qui nous fait ressentir l’appel du grand large.

 Loin du chaos de ce monde qui semble perdre ses repères.

 Comme une petite ritournelle pour enfant, entêtante, nous avons cette idée qui nous trotte dans la tête. « Et si j’arrêtais tout, si je faisais autre chose, si je recommençais à zéro ».

 Souvent on essaie de freiner voire étouffer ces idées car elles sont, avouons-le, perturbantes.   

 Vous imaginez changer de vie, d’entreprise, de ville, de patron, de métier, de physique, de tête, de style, de coiffure, de communication, d’alimentation, de voisins…La liste n’est pas exhaustive, je laisse votre imagination travailler. Ou vos désirs les plus enfouis réapparaître.

 Perturbant ces idées oui mais ça fait tellement de bien !

 Et puis, allez on peut s’offrir ce petit luxe virtuel. Dans la série grand départ sans retour possible.

 Pouvons-nous changer d’air ?  Pouvons-nous changer de vie, changer sa vie ?

 Sans tout casser ?

 Oui !

 

 

1.

La magie du nouveau départ

C’est un concept que j’ai mis au point à l’occasion des discussions dans mon cabinet.

D’un côté des personnes avec leurs contraintes familiales, économiques, financières, personnelles, et de l’autre ce besoin impérieux de changer les choses.

Sans titre copie 7

Souvent ce déséquilibre se termine par le sentiment pour la personne que ce changement radical n’est pas possible.

Malheureusement l’inaction s’en suit. Rien ne change et un sentiment d’impuissance se met à jour.

Puis la certitude que rien ne pourra bouger.

Et enfin la résignation et la perte de l’envie de changer.

A défaut du grand soir chaque jour nous pouvons réinventer nos vies chaque matin.

Il y a plein de choses que nous pouvons décider de changer radicalement. Et ce dans pratiquement tous les domaines de nos vies.

Et presque d’un trait de plume.

C’est ce que j’ai appelé La magie d’un nouveau départ. Mais avant d’entreprendre ce voyage, il y a quelques étapes à franchir.

Quelques observations liminaires qui permettront de comprendre de quoi il s’agit.

2.

Prendre conscience de la réalité du temps

Des moments de vie

Sans titre copie 4 2

L’un des grands malentendus de notre époque est la place faite au virtuel au détriment de la conscience du temps réel. La confusion règne entre la perception que nous avons des situations, l’opinion que nous en faisons, la lecture des évènements et les faits.

Le futur n’existe pas mais nous pouvons le créer à partir de nos actions quotidiennes d’aujourd’hui.

Le présent est souvent ignoré, tant il paraît difficile à capter.

Le passé prend une place trop importante et est notre temps refuge et paralysie.

Paralysie car nous avons une fâcheuse tendance à considérer que ce qui s’est passé est souvent apprécié comme devant se reproduire ; ce réflexe nous empêche de tenter l’aventure.

Refuge aussi, c’est le fameux bon vieux temps. Qui n’est plus mais que nous aimerions tellement faire revenir.

Enfin dans le passé nos certitudes y trouvent leurs racines, nos haines leur intensité, nos peurs leur justification.

Il y a enfin le temps virtuel. Il ne s’agit pas d’une rêverie romantique qui pourrait être une source de création artistique. Non il s’agit d’un savant mélange entre le futur, l’imagination, la communication virtuelle grâce aux réseaux sociaux. Nous sommes là mais pas réellement présent et attentif à l’instant présent. C’est un état que l’on pourrait qualifier d’état modifié de conscience où le sujet fusionne, le réel, les opinions, les fantasmes. C’est un temps de réactivité extrême.

Si l’on veut changer de vie et changer sa vie la première étape consiste à rompre les amarres avec notre passé et ses certitudes. Ne pas rêver d’un futur idéalisé qui n’est pas encore pour se concentrer sur l’ici et maintenant afin de faire bouger les lignes.

Notre perception de nos vies est souvent erronée. Si nous y réfléchissons bien, nos journées, comme nos vies, sont une succession ininterrompue de séquences distinctes. Nous en avons une perception unique alors qu’il s’agit de moments de vies qui se succèdent.

Nous déciderons que notre journée a été bonne ou mauvaise, uniquement sur la perception d’une séquence particulière qui nous a laissé une perception forte. C’est cette perception qui donnera à notre journée la tonalité que nous souhaiterons en retenir.

Pour rendre concret ce principe, prenons une journée ordinaire.

Je me lève, je prends ma douche, j’écoute les informations, je prends mon petit déjeuner avec ma famille, j’accomplis le trajet jusqu’à mon bureau ou atelier. Tous ces moments de vie peuvent être une source d’accomplissement et de bonheur. Si nous prêtons attentions à l’instant présent et lui donnons sa pleine signification, ces moments de vies peuvent devenir des moments de pure bonheur quotidien. Des moments de succès et réussite si vous le décidez. Des moments de découvertes, d’observation, de rencontres. Voilà déjà, dès le début de notre journée 5 séquences réussies.

Ensuite nous pouvons encore découper notre journée de travail jusqu’au soir en autant de moments qu’il y en a.

Or il suffit que sur les 30-40 moments essentiels de notre journée un soit négatif pour que nous considérions notre journée comme mauvaise. Un contrat de perdu, une remarque d’un collègue ou de votre supérieur, une petite contrariété.

Il y a sûrement de vraies mauvaises journées j’en conviens ; mais la grande majorité de ces milliers de séquences ou de moments de vie peuvent être sources de plaisirs, d’épanouissements, de bonheur, d’accomplissement.

Essayons de développer un autre regard sur nos séquences quotidiennes.

3.

La volonté et la décision

Sans titre 8

On a trop assisté les personnes depuis de nombreuses années et trouvé des excuses complexes à certaines situations.

 

Face à une situation ou un problème il est assez frappant de constater la façon dont on en parle ; comme s’il s’agissait de forces extérieures irrésistibles.

La cigarette, l’alcool, le surpoids, nos erreurs à répétitions, notre inaction, nos évitements, nos petites et grandes bêtises, nous en parlons comme si nous étions les victimes de concepts abstraits, d’évènements extérieurs non maîtrisables. C’est la faute à mon enfance, le manque de moyens, de capacités personnelles etc… la liste est sans fin.

Si tout ne peut pas se régler par la seule volonté de changer. Il n’en demeure pas moins que nous sommes loin d’être démunis face aux problèmes de notre existence.

Décider de changer, de faire bouger sa vie, est possible. Assez souvent cette décision suit des sentiments que nous connaissons toutes et tous très bien. L’insatisfaction, l’ennui, le mal être, parfois la souffrance de vivre une situation non désirée et indésirable.

Ce sont de bonnes émotions qui vont nous donner l’énergie nécessaire pour décider de dire non, de refuser la situation présente et de prendre la décision de changer.

Après c’est une question de volonté ; nous en sommes toutes et tous pourvus.

Je prendrai volontairement une question anodine et sans enjeu. Arrêter de fumer. Avons-nous besoin d’avis médical, de patchs, de cigarette électronique, d’accompagnement psychologique.

Vous connaissez la réponse.

Il suffit de le décider, et ensuite d’avoir la volonté d’accepter les désagréments (passagers) à subir pour atteindre un résultat bénéfique pour nous à tous points de vue.

4.

Chaque journée
est l'opportunité
d'un nouveau départ

Il n’y a de fatalité dans rien.

Sans vouloir invoquer des concepts trop noirs seule notre fin est un évènement irréversible et sans lendemain.

Sans titre copie 3 3

Pour tout le reste les choses ont l’importance que nous voulons bien leur accorder.

La résistance au changement est une réalité. Mais à y bien regarder se cachent derrière nos peurs de ne pas être à la hauteur des enjeux, la crainte de ne pas y arriver, la peur de manquer de moyens etc…

Si nous nous ne sentons pas la force de tout changer, de changer de vie.

Ne le faisons pas.

Par contre nous pouvons bouger nos vies dans tous les domaines de notre quotidien qui nous pèsent.

Sans se lancer dans une tâche titanesque de tout changer d’un coup, on peut prendre nos insatisfactions une par une et les faire bouger.

Nous avons des armes surpuissantes pour le faire :

  • Chaque matin la vie nous offre un nouveau lever de soleil avec la promesse d’une nouvelle journée. C’est à nous d’écrire cette page blanche et lui donner la tonalité que nous souhaitons. Dés demain matin nous pouvons décider de changer telle situation.
  • Nous sommes dotés de volonté et de la capacité de décision. Nous sommes toujours beaucoup plus libres que nous le croyons.
  • Le temps est notre allié. Laissons le passé où il est. Fuyons le virtuel qui nous maintient en captivité. Envisageons le futur avec confiance. Mais surtout, investissons-nous pleinement dans le moment présent. « L’éternité est dans le présent » disait à raison Marc Aurèle. Chaque nouvelle séquence de nos journées est un nouveau départ que nous pouvons décider de réussir. La précédente a été un échec ça n’est pas grave la suivante et les autres seront de grandes réussites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela devrait vous intéresser

La chance est elle une compétence ?

Quand le succès est au rendez-vous, notre humilité naturelle nous amène à penser que c’est grâce à nos nombreux talents. La vérité

Et si on parlait motivation ?

Le principal problème de la motivation n’est pas qu’on en manque. Nous sommes tous et toutes très motivé(e)s à l’idée de créer